In Ouïte


« A l’oreille, des sons et des mots.
Sur la peau, un mouvement, un tableau.
Le piano percute et les voix s’élèvent,
le corps est entraîné et le décor planté.
Silence. La narration s’invite en pointillé, 
on ne sait jamais ce qui va arriver.
On doit attendre de voir ce qui va bouger.
Surprenant. Le son fuse et la danse apparaît.
In ouïte, quelques notes plus tard,
on croit tenir un bout de rêve,
puis tout disparaît. »